You are currently browsing the category archive for the ‘BD/Comics’ category.

supermanheader.jpg

It’s always hard to weight the influence of a community over the cultural life of a country. That the point of the exhibition held at the Museum of Jewish Art and History : « showing the impact of the Jewish experience in the evolution of comics and graphic novels ». It was a bit overcrowded, small, expensive (5,50E), weirdly displayed but hugely interesting ! I was amazed to learn that major comic-book artists like Kirby or Stan lee where from jewish lineage, that the most emblematic superhero, Superman, was invented by such artists. I, thus, discovered the importance of the Jewish tradition in the graphic novels and its huge impact on, not only on the act of creating, on Art and History but also on the shaping of the vision of the world and of the USA for generations of kids and then adults. Of course, the exhibition also explains the work of the immensely known Will Eisner and Art Spiegelman (Maus). Not to forget more recent artists like Joann Sfar and Robert Crumb.
So if you are spending time in Paris… ! But be quick, the exhibition end on January 27th, one week to go !

—–

Il est toujours difficile de prime abord de quantifier le poids d’une communauté sur la vie culturelle d’un pays. Et c’est là tout le défi de l’exposition qui se tient en ce moment au Musée d’art et d’histoire du Judaïsme : mesurer « l’impact de l’expérience juive dans l’évolution de la Bande Dessinée et du roman graphique ». Il y avait beaucoup de monde, c’était un petit peu, cher et bizarrement disposé mais incroyablement instructif ! Saviez-vous que Kirby ou Stan Lee étaient d’origine juive ? Que le plus emblématique des super-héros, Superman, fut créé par des membres de la deuxième génération d’immigrés juif ? Il m’a donc été possible de mesurer l’importance de la tradition juive dans les romans graphiques, non seulement sur les questions de création, d’art et de mémoire mais surtout sur la façon de voir le monde pour des générations de lecteurs, petits et grands.
L’expo s’est bien-sûr attardée sur le travail de Will Eisner et Art Spiegelman (Maus) et sur des artistes plus récents comme Robert Crumb et Joann Sfar.
Très instructif.
Immanquable, mais dépêchez-vous, l’expo fermera ses portes le 27 Janvier

journalpere.jpg

Où ? Tottori, Japon
Quoi ? Yochan retourne dans la ville de son enfance pour les funérailles de son père. Un lieu qu’il a quitté plus de 15 ans auparavant, loin de ce père qu’il ne comprenait pas.

Je n’ai jamais vraiment été intéressé par les mangas mais je dois bien admettre que j’ai changé d’avis avec « Le Journal de Mon Père« (Merci Will). C’est encore une fois le thème des relations père-fils qui est abordé ici. Tout au long de ces pages magnifiquement illustrées, c’est un fils qui s’apprête à (re)découvrir la réalité d’un père (le vrai personnage principal) trop longtemps vu avec des yeux d’enfant. En tant qu’adulte, et avec l’aide de sa famille, Yochan va apprendre à aimer cet homme qu’il a décidé de quitter de nombreuses années auparavant. Ce livre de Taniguchi fait écho à l’œuvre de Marcel Pagnol sur de nombreux points (et pas seulement le titre : La Gloire de Mon Père) : le thème de l’enfance confrontée au monde des adultes, fantasmée mais aussi à la perte de l’innocence. Superbe !

journaldemonpere.jpg
Le Journal de Mon Père
Auteur : Jirô Taniguichi
Ed : Casterman
ISBN : 2203396091

Lectures du moment

De la bd et un Thomas Pynchon

Pensées en passant

"Le livre, comme livre, appartient à l’auteur, mais comme pensée, il appartient—le mot n’est pas trop vaste—au genre humain. Toutes les intelligences y ont droit.

Si l’un des deux droits, le droit de l’écrivain et le droit de l’esprit humain, devait être sacrifié, ce serait, certes, le droit de l’écrivain, car l’intérêt public est notre préoccupation unique, et tous, je le déclare, doivent passer avant nous."


Victor Hugo

Catégories